vendredi 15 avril 2011

Défendre les droits humains au Sri Lanka

Ancien dirigeant de la JEC de Sri Lanka et de la JEC Asie, Ruki Fernando travaille maintenant pour défendre les droits humains dans son pays. Il est également membre de l'Equipe de Coordination de la Communauté internationale Cardijn.

Invité en France par le CCFD - Terre Solidaire, il témoigne de son action au sein de l'ONG "Law and Society Trust".

***

Ses fruits permettront de soutenir les 477 « partenaires » de l'ONG catholique à travers le monde. Parmi eux, Ruki, un Sri Lankais qui risque sa vie pour aider ceux qui en ont besoin.

" Tu peux me rappeler qui sont nos premiers interlocuteurs ? » Ruki pose un instant son portable et se tourne vers Deanne, sa collaboratrice, assise à l'arrière du minibus blanc. Avec son sérieux habituel, la jeune femme se concentre sur son ordi. Elle ne trouve rien. Ruki la rassure : « C'est un premier contact. Nous ne poserons pas trop de questions. "

Venant de Colombo, la capitale du Sri Lanka, le minibus a traversé l'île d'ouest en est, fendant la jungle, frôlant les théiers sauvages, cahotant sur les trous, avant d'aborder les terres basses et chaudes de la côte est. Comme chaque semaine, Ruki Fernando, 37 ans, accomplit avec courage et discrétion une mission de terrain : protection, enquête, défense des opprimés pour le compte de l'ONG Loi et société (Law and Society Trust), partenaire du CCFD.

Une semaine dans la vie de Ruki (CCFD - Terre Solidaire)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire